Les protections périodiques : du tabou au débat

© Capture d’écran de la publicité Bodyform (marque de protections périodiques anglaise) : pour la première fois le sang des règles est visible et n’est plus représenté par un liquide bleu, 2017

Produit de première nécessité ou produit de luxe ?

Le secrétaire d’État au budget Christian Eckert déclencha en 2015 les foudres des mouvements féministes en déclarant que « le taux de TVA à 20% est également appliqué aux mousses à raser pour les hommes », affirmant qu’il s’agissait d’un produit d’hygiène comme un autre. Les débats qui suivirent, ont donné l’occasion aux collectifs féministes mobilisés de dénoncer le primat d’intérêts financiers et économiques, sur la santé des femmes.

Lire la suite

Les lobbies afro-américains dans la politique des États-Unis

Pixabay

Une histoire de conquêtes politiques

De nombreuses luttes ont été menées par les groupes d’intérêts afro-américains depuis l’abolition de l’esclavage, en 1865, et l’établissement du  ségrégationnisme dans les États du Sud avec les lois Jim Crow en 1876.

Les groupes d’intérêts ou lobbies sont des groupes d’individus qui défendent des intérêts particuliers auprès des pouvoirs publics, tout en s’abstenant de toute participation aux élections. Leurs moyens d’action sont multiples (manifestations, plaintes, plaidoyers, corruption…).

Les mouvements contemporains de défense des intérêts afro-américains se sont développés tout au long du XXème siècle. Parmi eux, il est important de distinguer les défenseurs des droits de l’Homme des nationalistes afro-américains.

Du fait de revendications tantôt convergentes, parfois contradictoires, et des divers moyens de lutte utilisés par ces groupes d’intérêts afro-américains, on peut se demander comment leurs revendications politiques  ont évolué et quelle a été leur influence sur les politiques publiques des États-Unis ?

Lire la suite

En Amérique latine, des questions sociales sous influence religieuse ?

Au Salvador, au Honduras et au Nicaragua, l’influence de la religion catholique est particulièrement prédominante sur les questions qui tendent à bouleverser l’ordre social établi. Cette influence s’affirme d’autant plus légitime que les habitants sont attachés à la religion. Les populations y sont majoritairement catholiques (39% au Salvador, 44% au Honduras et 49% au Nicaragua), même si depuis quelques années on assiste à un essor du mouvement évangélique. Quelle est l’influence de l’Église sur le droit à l’avortement, les droits de la communauté LGBT ou plus largement l’éducation  ?  

Lire la suite

La politique culturelle

Promis par Emmanuel Macron durant sa campagne présidentielle, le “Pass Culture” est une aide d’un montant de 500 euros qui sera délivrée aux jeunes Français âgés de 18 ans. La ministre de la Culture et architecte de ce projet, Françoise Nyssen, a annoncé le 17 décembre 2017 qu’il serait testé dès septembre 2018 dans 4 départements. Il a pour but de permettre aux nouvelles générations d’accéder à la culture, quels que soient leurs origines sociales, leurs revenus ou leurs lieux de résidence. Cette aide doit ainsi aider à lutter contre la ségrégation culturelle, qui a fait de la culture un produit de luxe. Elle veut aussi combattre les “déserts de culture” observés dans les quartiers les plus défavorisés des grandes métropoles ou les zones rurales. L’ouvrage de Vincent Dubois, sociologue et politiste, issu en 1994 de sa thèse,  permet de comprendre la genèse de « la formation de la culture comme catégorie d’intervention publique en France » (p. 8). Il s’agit d’expliquer la manière dont la culture est construite comme objet de politiques publiques, mais aussi les conditions historiques particulières qui ont rendues possible l’élaboration de la politique culturelle comme catégorie légitime d’action publique.

Lire la suite

Égalité des chances et éducation prioritaire : une politique publique inadaptée pour un objectif utopique ?

Source image : pixabay.com

 

“L’égalité des chances, c’est le droit de ne pas dépendre exclusivement de la chance ou de la malchance”, André Comte-Sponville, philosophe français, 1998.

Si l’instruction devient obligatoire en France dès 1882, l’école quant à elle est déjà inégalitaire en termes de réussite scolaire. L’école primaire est l’école “du peuple” tandis que le secondaire est l’école des privilégiés, des notables et des bourgeois qui se distinguent par leurs résultats. Il faudra attendre les années 1950 pour que soit abordée pour la première fois la thématique de l’échec scolaire grâce aux travaux de la sociologue Viviane Isambert-Jamanti. Elle rappelle en effet, que l’échec scolaire n’existe pas en soi, mais varie selon le moment socio-historique où il est considéré, selon les attentes de la société à l’égard de l’école, et de l’école elle-même à l’égard des élèves.

Lire la suite

Comment le voile a-t-il été progressivement transformé en objet politique ?

Métro Beaubien, Montréal, 8 juillet 2017. La question du « voile » couvre celle des tensions politiques entre province et gouvernement fédéral. Exile on Ontario St/FlickrCC BY-SA

Depuis les années 1990, le voile a été construit en France comme un objet de politiques publiques. Passant de fait social à problème public, il a suscité de nombreuses réactions et des mobilisations antagonistes. De l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) au Parti Socialiste (PS), comment le port du foulard a-t-il été inscrit à l’agenda politique comme un enjeu de société appelant une intervention publique ?

Lire la suite