Le projet pédagogique

L’observatoire des politiques publiques de l’Université Paris-Est Créteil est d’abord un projet pédagogique, proposé aux étudiants du Master 1 Politiques Publiques de la faculté d’Administration et Echanges Internationaux de l’UPEC, dans le cadre d’un cours d’introduction à l’analyse des politiques publiques. Ce cours magistral dispensé au premier semestre est destiné à familiariser les étudiants aux grilles de lecture, aux travaux et aux méthodes de l’analyse des politiques publiques.

Cet enseignement est dispensé à des étudiants ayant eu des parcours universitaires divers et qui sont dotés de projets professionnels relativement distincts, puisqu’ils suivent l’un ou l’autre des deux parcours de formation proposés dans le master : l’un en Action Humanitaire Internationale (AHI) et l’autre en Action Publique (AP). Ce cours s’accompagne de 12 heures de travaux dirigés (TD) permettant aux étudiants de mettre en pratique les connaissances transmises ; c’est dans ce cadre que j’ai proposé aux étudiants, répartis en 3 classes de TD, et à mes collègues Fatima Khemilat et Nezir Kraki, chargés de TD, de développer ensemble cet observatoire universitaire des politiques publiques.

Les objectifs du projet sont, à la fois simples et ambitieux, puisqu’il s’agit de créer un espace numérique de recueil et de production de connaissances rigoureuses, de diffusion de données et d’analyse sur différents aspects des politiques publiques. Ce site Internet doit donc être utile pour des acteurs extérieurs à l’université (les médias, des organismes et personnes publics mais aussi des acteurs privés) et également montrer le développement, chez les étudiants, de compétences en matière de compréhension, d’étude et de vulgarisation des politiques publiques.

La réalisation de ces objectifs s’est traduit, en 2016-2017, par la « fabrique » d’un site Internet permettant d’accueillir les productions effectuées par les groupes d’étudiants dans le cadre des TD. Ils l’ont fait d’abord sous la forme d’articles en lien avec les deux parcours (AP et AHI) et, en 2017-2018, aussi par l’intermédiaire de petits films vidéo. L’observatoire se développe donc grâce aux travaux de qualité et à l’implication d’une équipe projet, composée de 6 étudiants, et également de groupes de travail thématiques qui ont été constitués pour travailler sur des politiques sectorielles.

Cet observatoire doit trouver son public, se développer et, si possible, devenir un lieu d’information et d’échanges pérennes entre experts, étudiants et profanes sur les sujets les plus diversifiés. Il doit aussi pouvoir accueillir d’autres supports de connaissances : des dossiers, des notes, des bibliographies commentées, etc. Le travail continue.

Dans cette optique, les étudiants de deuxième année de licence de science politique/science politique à l’international ont ainsi rédigé des comptes rendus de lecture. Les ouvrages étudiés dans le cadre de travaux dirigés (Action publique) portent sur différents secteurs ou territoires d’intervention publique. Les textes rassemblés ici témoignent à la fois de la découverte d’un domaine mais aussi d’une littérature scientifique spécialisée dans l’étude de l’action publique.

Fabrice Hamelin