La face cachée du système carcéral étasunien

Barack Obama, suite à la visite d’un établissement pénitentiaire en Oklahoma, en 2015, a dénoncé le fléau que constitue l’incarcération de masse[i] au sein du “pays des libertés”. Alors qu’en est-il vraiment ? Les Etats-Unis comptent plus de 25% de la population carcérale globale, loin devant la Chine et la Russie, alors même qu’ils ne représentent que 5% de la population mondiale.

Photo by Ye Jinghan on Unsplash

Lire la suite

La difficile réforme des politiques pénitentiaires

La prison d’Ushaia

Selon la direction centrale de la Police Judiciaire, le taux de criminalité est globalement en baisse depuis 2001[1]. Toutefois, cette baisse de la criminalité s’est accompagnée d’une hausse du nombre de détenus, entraînant un taux plafond de surpopulation de 117% en août 2016. Ces évolutions paradoxales peuvent s’expliquer par un durcissement pénal : 29 nouvelles lois, entre 2002 et 2012, créent de nouveaux crimes et délits passibles d’incarcération. De plus, la France connaît un taux de récidive qui atteint les 60% et un taux d’échec de réinsertion socio-professionnelle des détenus frôlant les 75%[2]. Lire la suite