Mais que veulent les Roumains ?

Sergiu Miscoiu

Les manifestants, dimanche 5 février, en Roumanie, avec le flash de leur portable (Sipa)

Une semaine après les immenses protestations du 5 février, une foule de 70000 personnes a envahi la Place de la Victoire, dominée par le Palais Gouvernemental. Cette foule a composé en juxtaposant des pancartes éclairées le drapeau bleu-jaune-rouge de la Roumanie. C’est un signe d’unité nationale dans le combat contre la corruption et un avertissement très précis adressé au gouvernement : aucun pas en arrière en matière de justice ne pourrait être fait sans qu’une mobilisation immense de la population ne fasse trembler l’édifice où siège l’exécutif. C’est sans précédent après 1989, dans ce pays réputé placide et démobilisé face aux vicissitudes de l’histoire et au discrétionnaire des gouvernants.

Lire la suite

Lisbonne. Wanna weed, coke, MD… ?

Jean-Marc Pasquet

La Rua dos Anjos dans le quartier de la Mouraria à Lisbonne
Photo : Jean-Marc Pasquet

Correspondance. Comment la dépénalisation associée à une politique de prévention et à un accompagnement des personnes dépendantes a conduit à une baisse de la consommation de drogue et de la criminalité qui lui est associée au Portugal. Un exemple à suivre ?

Lire la suite

[Dossier sur la lutte contre la radicalisation]Les politiques publiques de lutte contre la radicalisation : une gouvernance multi niveaux

Les politiques publiques de lutte contre la radicalisation peuvent être étudiées à partir d’une approche par les acteurs. On constate de plus en plus une diversification des acteurs dans la lutte contre la radicalisation. C’est d’ailleurs ce processus de diversification qui constitue la dimension transversale du PART (Plan d’Action contre la radicalisation et le Terrorisme). Ce plan, s’il prend en compte un ensemble de mesures sectorielles, associe également différents ministères et des acteurs de cultures professionnelles propres et dotés de savoir-faire singuliers (Manuel Valls, 2016). Lire la suite

Politiques publiques de lutte contre la drogue: de la répression à l’accompagnement ?

D’après la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé parue en 1967, « les drogues sont des substances naturelles ou artificielles en mesure de modifier la psychologie et l’activité mentale des êtres humains. » Certaines de ces substances dites « psychoactives » ont un usage réglementé, tels que le tabac ou l’alcool. Néanmoins, la plupart d’entre elles restent illégales en France. Lire la suite

De l’Etat de droit à l’état d’urgence : la lutte contre le terrorisme, en France, suite aux attentats de janvier 2015

L’état d’urgence toujours en vigueur dans l’agglomération parisienne en mars 2016

Le terrorisme, un constat accablant

Dans l’article premier de la Convention pour la prévention et la répression du terrorisme adoptée par la Société des Nations le 16 novembre 1937, les 24 États membres définissent les actes terroristes comme s’agissant de « faits criminels dirigés contre un État et dont les fins ou la nature consistent à provoquer la terreur à l’encontre de personnes déterminées, de groupes de personnes ou du public ».[1] Lire la suite

Sécurité : les leçons d’Istanbul

Fabrice Hamelin, Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC)

Les aéroports sont les infrastructures de transport pour lesquelles les dispositifs de sécurité sont les plus visibles et les plus contraignants. Ce sont aussi celles pour lesquelles les réflexions sur leur protection ont été le plus poussées. Le XXe siècle en a fait des cibles privilégiées pour les attentats terroristes. Le début du XXIe siècle s’inscrit dans la continuité. La menace est donc bien identifiée et a été intégrée dans la conception et l’organisation du transport aérien. La lutte antiterroriste a ainsi conduit à un contrôle accru des voyageurs et des bagages tant par le recours aux nouvelles technologies, le déploiement de services de sécurité qu’à l’organisation même des flux. Lire la suite

Le revenu de base : la mise en pratique d’un idéal

En ce début de campagne électorale, l’étude des programmes des candidats à l’élection présidentielle 2017 montre l’entrée du revenu de base dans le débat politique. En effet, des candidats de droite comme de gauche plébiscitent ce concept pour pallier aux défaillances du système social français. Lire la suite