Mais que veulent les Roumains ?

Sergiu Miscoiu

Les manifestants, dimanche 5 février, en Roumanie, avec le flash de leur portable (Sipa)

Une semaine après les immenses protestations du 5 février, une foule de 70000 personnes a envahi la Place de la Victoire, dominée par le Palais Gouvernemental. Cette foule a composé en juxtaposant des pancartes éclairées le drapeau bleu-jaune-rouge de la Roumanie. C’est un signe d’unité nationale dans le combat contre la corruption et un avertissement très précis adressé au gouvernement : aucun pas en arrière en matière de justice ne pourrait être fait sans qu’une mobilisation immense de la population ne fasse trembler l’édifice où siège l’exécutif. C’est sans précédent après 1989, dans ce pays réputé placide et démobilisé face aux vicissitudes de l’histoire et au discrétionnaire des gouvernants.

Lire la suite

[Dossier sur la lutte contre la radicalisation]Les politiques publiques de lutte contre la radicalisation : une gouvernance multi niveaux

Les politiques publiques de lutte contre la radicalisation peuvent être étudiées à partir d’une approche par les acteurs. On constate de plus en plus une diversification des acteurs dans la lutte contre la radicalisation. C’est d’ailleurs ce processus de diversification qui constitue la dimension transversale du PART (Plan d’Action contre la radicalisation et le Terrorisme). Ce plan, s’il prend en compte un ensemble de mesures sectorielles, associe également différents ministères et des acteurs de cultures professionnelles propres et dotés de savoir-faire singuliers (Manuel Valls, 2016). Lire la suite

[Dossier sur la lutte contre la radicalisation] De la prise en compte de la « radicalisation » à sa mise en œuvre

L’action Publique anti-terroriste se conçoit dans un dialogue entre le passé et le présent. Cette dynamique permet d’analyser les enjeux de sa version moderne : Le Plan d’Action contre la Radicalisation et le Terrorisme (P.A.R.T). Construction sociale, le terrorisme est un terme purement politique qui sert avant tout à désigner « une violence politique considérée comme illégitime » (Ragazzi, 2014). Cette menace à la fois palpable et insaisissable a su générer au cours de chaque époque, à travers diverses formes, une peur collective. Lire la suite

La laïcité, un sujet qui divise autant qu’il passionne

sans-titreSans titre 2.png

 

 

 

 

 

 

 

« Une société sans religion, c’est comme un navire sans boussole. »

« Une société sans religion, c’est comme un navire sans boussole. » Le propos de l’Empereur des Français lors des négociations avec monseigneur Spina sur la conclusion du régime concordataire met en exergue les préoccupations des pouvoirs publics sur les questions du rapport de la société au religieux. L’organisation du rapport de la société aux religions émerge au début du 19e siècle. En effet, c’est à partir de ce moment-là que notre société se pense elle-même. L’on dit alors qu’elle s’auto-référence. Ainsi, toutes les politiques publiques relatives à ce domaine s’effectuent dans un objectif de paix civile et sociale. La paix civile étant en soi un garant, sinon le meilleur garant, de la stabilité du pouvoir politique en place. Lire la suite

Développer les circuits courts alimentaires en France

Production locale diversifiée pour plus de productivité

Les circuits courts sont, d’après le groupe de travail Barnier[1] en 2009, des circuits n’impliquant qu’un intermédiaire entre le producteur et le consommateur ; s’opposant ainsi aux circuits directs qui n’impliquent que les producteurs et les consommateurs. Ils sont à différencier des réseaux de proximité, dans lesquels la notion de proximité géographique entre le point de production et le point de distribution est capitale, bien qu’il puisse y avoir plusieurs intermédiaires en jeu.

De nombreux acteurs sont impliqués dans ces circuits courts : producteurs, coopératives, organisations agricoles, consommateurs, intermédiaires, collectivités territoriales – qui ont un rôle de liaison important entre décisions de l’État et société civile -, l’État lui-même ainsi que la communauté internationale. Lire la suite