Derrière la taxe « Nutella » : des lobbies et des enjeux diplomatiques

L’huile de palme présente dans la pâte à tartiner préférée des Français représente à elle seule, sur l’année 2017-2018, une production de 69,6 millions de tonnes. Son utilisation comme composante dans de nombreux produits agroalimentaires, cosmétiques et comme biocarburant explique l’étendue considérable de ce marché et en fait une manne financière. Sa productivité bien plus élevée fait d’elle une huile végétale 20 % moins chère à produire que l’huile de soja. 85% de la production d’huile de palme provient de l’Indonésie et de la Malaisie : produit phare de leurs exportations.

Lire la suite

Sauver ou détruire la forêt amazonienne : Qui décide au Brésil ?

Forêt amazonienne, Au Brésil, Février 2017. Clémentine VANLAER

La forêt amazonienne, aussi surnommée « le poumon du monde » est au centre des campagnes de lutte contre la déforestation à l’échelle mondiale. En confrontant les chiffres de la fluctuation de la déforestation amazonienne brésilienne à l’alternance politique au Brésil, on peut se demander si cette dernière ne dépend pas de l’agenda politique. Les membres du gouvernement brésiliens sont influencés par le travail de divers groupes d’intérêts. Parmi ces acteurs, on retrouve notamment les « ruralistes »: grands propriétaires terriens qui entendent peser dans les discussions quant à la gestion de la forêt amazonienne.

Face aux déclarations provocatrices répétées de Jair Bolsonaro, nouveau président brésilien, les défenseurs de la forêt s’inquiètent de l’avenir de l’Amazonie.

Lire la suite

La lutte contre le paludisme au Sénégal : une politique sous influence?

Photo credit: John Bernon, USAID Health Officer Country (region): Senegal (Kedougou)

Avec 216 millions de cas dont 445 000 décès en 2016, le paludisme reste la première et plus meurtrière endémie parasitaire (1) mondiale. 2,7 milliards de dollars américains ont été investis en 2017 par les pays les plus touchés par l’épidémie et les bailleurs de fonds internationaux.

Pour le Sénégal, – dont 21% de la population était touchée en 2016 -, l’éradication du paludisme (2) est devenue un enjeu de santé publique majeur et un marqueur de développement du pays. Dès 1995, le gouvernement sénégalais a adopté un Plan National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), basé sur les recommandations de l’OMS. Le Sénégal est largement dépendant de l’aide internationale et des importations de médicaments : seuls 10 à 15% des médicaments sont produits localement. Cette dépendance rend considérable l’influence des bailleurs internationaux sur la politique de santé du Sénégal.

Lire la suite

Les lobbies afro-américains dans la politique des États-Unis

Pixabay

Une histoire de conquêtes politiques

De nombreuses luttes ont été menées par les groupes d’intérêts afro-américains depuis l’abolition de l’esclavage, en 1865, et l’établissement du  ségrégationnisme dans les États du Sud avec les lois Jim Crow en 1876.

Les groupes d’intérêts ou lobbies sont des groupes d’individus qui défendent des intérêts particuliers auprès des pouvoirs publics, tout en s’abstenant de toute participation aux élections. Leurs moyens d’action sont multiples (manifestations, plaintes, plaidoyers, corruption…).

Les mouvements contemporains de défense des intérêts afro-américains se sont développés tout au long du XXème siècle. Parmi eux, il est important de distinguer les défenseurs des droits de l’Homme des nationalistes afro-américains.

Du fait de revendications tantôt convergentes, parfois contradictoires, et des divers moyens de lutte utilisés par ces groupes d’intérêts afro-américains, on peut se demander comment leurs revendications politiques  ont évolué et quelle a été leur influence sur les politiques publiques des États-Unis ?

Lire la suite

En Amérique latine, des questions sociales sous influence religieuse ?

Au Salvador, au Honduras et au Nicaragua, l’influence de la religion catholique est particulièrement prédominante sur les questions qui tendent à bouleverser l’ordre social établi. Cette influence s’affirme d’autant plus légitime que les habitants sont attachés à la religion. Les populations y sont majoritairement catholiques (39% au Salvador, 44% au Honduras et 49% au Nicaragua), même si depuis quelques années on assiste à un essor du mouvement évangélique. Quelle est l’influence de l’Église sur le droit à l’avortement, les droits de la communauté LGBT ou plus largement l’éducation  ?  

Lire la suite

Comment Monsanto réussit à organiser l’ignorance autour de ses produits ?

Fondée en 1901 par John Francis Queeny, Monsanto est une entreprise spécialisée dans les biotechnologies agricoles, comme les semences, les pesticides, ou les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Elle a fait beaucoup de bruit ces dernières années avec les scandales relatifs au glyphosate. Le géant, qui a fêté ses 117 ans cette année, arrive à s’imposer face aux Etats par le biais d’une machine bien huilée : les commanditaires donnent leurs ordres, les exécutants les appliquent, et enfin les agriculteurs et les scientifiques légitiment l’ensemble de cette machinerie.

Lire la suite

Union européenne – Union africaine: Un nouveau souffle pour la coopération

Le cinquième sommet triennal entre l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE) a eu lieu les 29 et 30 novembre 2017 dans la capitale ivoirienne. Ce sommet a réuni les dirigeants européens et africains des 55 états membres afin qu’ils définissent les orientations futures de la coopération entre les deux continents. Ensemble, ils ont adopté une déclaration commune exposant les priorités pour le partenariat UE-UA dans quatre domaines stratégiques : perspectives économiques pour les jeunes ; paix et sécurité ; mobilité et migration ; coopération sur la gouvernance. Les relations UE-UA ont été mouvementées en 2016 en raison de l’incident portant sur le paiement par l’UE des troupes de la mission de l’UA en Somalie. En effet, cette affaire a fait ressurgir des insatisfactions à propos des aspects financiers et des lacunes que chaque organisation perçoit chez l’autre. Actuellement, les deux organisations connaissent une période de réformes internes et de transition qui auront des incidences considérables sur leur partenariat tout particulièrement en matière de paix et de sécurité. D’une part, l’UA a entamé une réforme institutionnelle profonde qui, si elle est achevée pourrait la rendre plus réactive, plus efficace et plus indépendante financièrement. Puis de l’autre, l’UE a perdu l’un de ses membres les plus riches et influents. L’UE doit également surmonter les défis posés par la crise migratoire et la lutte contre le terrorisme, qui l’animent de divisions internes. Cela aura nécessairement des conséquences sur ses relations avec l’UA.

Lire la suite

Les travailleurs détachés : Un nouveau défi pour l’Europe

Le 8 mars 2016, la Commission européenne a proposé une révision des règles sur le détachement de travailleurs au sein de l’UE afin de les adapter aux besoins actuels. Tant que cette proposition n’a pas été approuvée par les États membres et le Parlement européen, la réglementation actuelle reste en vigueur. Compte tenu des lenteurs administratives, le contexte évolue et les lois se trouvent en inadéquation avec la situation. Par conséquent, une nouvelle réforme a été pensée et soumise aux votes. Ainsi, avec cette réforme, le salarié pourra bénéficier d’un salaire équivalent ou supérieur au salaire minimal en vigueur dans le pays de détachement. Il pourra également bénéficier du régime de sécurité sociale sous réserve de s’inscrire.

La Commission européenne

Une nouvelle directive contre les abus

Afin de lutter contre les abus, il y a la mise en place, en 2016, d’une carte d’identification professionnelle obligatoire, notamment dans le BTP. Des sanctions sont prévues pour le travail illégal et la présence d’agents de contrôle est renforcée. Une première version du texte avait été rejetée par 11 pays, principalement d’Europe centrale ou de l’Est (Pologne, Bulgarie, Hongrie, Croatie, République Tchèque, Estonie, Roumanie, Lituanie, Lettonie, Slovaquie, Danemark). Les discussions se sont poursuivies durant un an et Emmanuel Macron avait proposé en juin 2017, une nouvelle révision du texte, dans le sens d’un durcissement en renforçant la coopération européenne contre les fraudes.

Lire la suite